Ce jeudi 31 janvier, en séance plénière de la Chambre, j’ai interpellé le Ministre de la Justice sur les récentes évolutions dans le cadre de l’enquête sur les tueurs du Brabant.

Dans le respect du secret de l’instruction, le Ministre a confirmé un certain nombre d’éléments sur les nouvelles pistes évoquées par les médias dont la mise sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction de deux anciens membres des services de police sur suspicion d’association de malfaiteurs en vue de dissimuler des informations cruciales ou utiles pour l’exercice de l’action publique.

Comme je l’ai rappelé en conclusion de mon intervention : « On parle ici d’un dossier vieux de plusieurs décennies, qui a marqué de très nombreuses générations de Belges. Si je n’avais pas encore 2 ans au moment des premières attaques, je mesure, aujourd’hui encore, combien notre pays a été touché et meurtri par ces crimes et ces braquages sanglants.
Nous devons poursuivre le travail pour tenter de faire toute la lumière sur ce passé peu glorieux de notre histoire. Nous avons là une responsabilité envers toutes les victimes et plus généralement envers les citoyens de notre pays, qui attendent justice et réparation. »