Question de nécessité 

Le droit de grève est un acquis historique de notre pays mais l’intérêt collectif doit également être préservé. Le mouvement de grève lancé hier matin – par le seul syndicat de la CGSP -, aura eu des conséquences majeures sur la Région bruxelloise, déjà lourdement pénalisée par la fermeture du Viaduc Herrmann-Debroux. Face aux besoins des travailleurs, des écoliers, des étudiants, des familles, des seniors et des touristes, il importe qu’un service garanti soit institué le plus rapidement possible sur les lignes de la STIB. Alors que la SNCB et la TEC sont sur le point d’être dotées d’un dispositif clé, les rames de métro bruxelloises ne peuvent rester à quai !